25 C
Canada
Sunday, April 21, 2024
Accueil Others Togo-Faute de prise en charge : Une élève décède après morsure de...

Togo-Faute de prise en charge : Une élève décède après morsure de serpent

Dans la commune de Sotouboua au nord du Togo, une élève en classe de CM1 à l’EPP Sessaro, meurt après une morsure de serpent, faute de soins adéquats.

Le chef d’inspection de Sotouboua-nord, dans son rapport au Directeur régional de l’éducation région Centrale (Sokodé), a indiqué que l’incident s’était produit au soir du vendredi 25 novembre 2022.

Ledit document informe que la victime ainsi que d’autres camarades de classe récoltaient du soja dans le champ de leur enseignant. C’est pendant la récolte que l’élève a été mordue par un serpent.

Relativement au récit du chef d’inspection, l’élève est décédée 72 heures après la morsure. Il apparait que cette dernière a été conduite chez un guérisseur pour un traitement qui n’a va visiblement pas marché. Et le temps d’accompagner celle-ci dans un centre de santé, elle décède le mardi 29 novembre 2022.

Notons que l’activité champêtre avait requis l’autorisation de la directrice de l’établissement en violation des textes en vigueur.

3 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
3 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Kanklo
Kanklo
December 5, 2022 12:06 pm

Il faut sanctionner cet enseignant qui confond ses élèves avec de la main d’œuvre gratuite pour ses travaux champêtres.

polo
polo
December 5, 2022 6:19 pm

Quelle triste nouvelle , comment on peut se comporter de cette sorte pour une personne qui est sensée éduquer des enfants, les livre a la servitude? J’interpelle le ministre de la santé, le ministre de l’éducation ainsi que le ministre de la justice a prendre en main ce dossier

NousCitoyens
December 6, 2022 3:47 am

Tant de drames qui ne disent par leurs noms. Des têtes devraient tomber mais que nenni, face au copinage, face au culte de la personnalité a tous niveaux, nul ne payera le prix de cette petite mal infortunée, ils viendront en fafares jouer des médecins après la mort, remettant tout au sort

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.