25 C
Canada
Thursday, February 29, 2024
Accueil ACTUALITES Soudan du Sud-Vidéo embarrassante de Salva Kiir : 6 journalistes interpelés

Soudan du Sud-Vidéo embarrassante de Salva Kiir : 6 journalistes interpelés

Mi-décembre dernier, une vidéo ayant circulé sur les réseaux sociaux montrant le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, dans une situation gênante lors d’une cérémonie officielle.

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. Les images étaient choquantes et humiliantes. Sur ces images, en complet gris, le président sud-soudanais, une main sur le cœur et l’autre sur le pommeau de sa canne, se tenait débout pendant l’exécution de l’hymne national. Mais au bout de quelques secondes, son pantalon se trempait. Le chef de l’Etat s’urinait dessus en direct devant la camera. Le cameraman a eu la présence d’esprit de détourner l’objectif, mais c’était déjà trop tard.

Le régime Salva Kiir n’a pas du tout digéré cette humiliation. En début de ce mois de janvier, il a procédé à l’interpellation de six (6) journalistes de la télévision publique South Sudan Broadcasting Corporation (SSBC). Ils sont arrêtés par des agents des Services de la sécurité nationale et étrangement accusés « d’avoir eu connaissance de la diffusion d’une séquence précise auprès du public ».

Le Syndicat des journalistes du Soudan du Sud et le Comité de protection des journalistes (CPJ, basé à New York) ont dénoncé cette arrestation arbitraire et exigé la libération des confrères interpellés.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.