25 C
Canada
Friday, March 1, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-Dussey parle de la guerre Russo-ukrainienne et du Mali

Togo-Dussey parle de la guerre Russo-ukrainienne et du Mali

En Allemagne, le Ministre des affaires étrangères de l’intégration régionale et des Togolais de l’extérieur, Professeur Robert Dussey parle de la crise au Mali et de la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

Robert Dussey a accordé une interview à Deutsche Welle (DW), en marge de la 59ème édition de la Conférence de Munich sur la sécurité en cours en Allemagne. Interrogé sur la situation sécuritaire et politique au Mali, le ministre Togolais a choisi la voie de la diplomatie.

Lorsque la collègue a questionné sur la position de Lomé suite à l’annonce de l’Allemagne de retirer ses troupes du pays du Sahel après la montée des tensions entre les nouveaux dirigeants du Mali et leurs partenaires européens, Robert Dussey a choisi de ne blesser aucune partie.

« Je respecte la décision de l’Allemagne. Mais vous savez, le Togo fait partie des pays d’Afrique de l’Ouest. Nous sommes très proches de la région du Sahel. Et je pense que nous devons continuer à aider les populations du Sahel et les populations du Mali. Donc le reste dans la diplomatie», a-t-il affirmé.

« Notre vision est une vision de dialogue et de paix », répondra le chef de la diplomatie togolaise à une autre question sur la guerre entre l’Ukraine et la Russie.

La Conférence de Munich sur la sécurité réunit depuis le 17 février, des décideurs de haut niveau du monde entier, notamment des chefs d’État, des ministres, des personnalités d’organisations internationales et non gouvernementales, ainsi que des représentants de haut rang de l’industrie, des médias, universitaires et de la société civile.

Au menu de cette rencontre, qui prend fin ce dimanche 19 février 2023, un débat intensifié sur les défis actuels et futurs en matière de sécurité dans tous les coins du monde.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.