25 C
Canada
Monday, May 20, 2024
Accueil ACTUALITES Le nombre d'Ivoiriens rapatriés de Tunisie atteint le millier

Le nombre d’Ivoiriens rapatriés de Tunisie atteint le millier

Près de 300 Ivoiriens ont été rapatriés jeudi de Tunisie, où les migrants disent ne plus se sentir en sécurité après que le président Kais Saied eut déclaré qu’ils représentaient une menace démographique.

L’ambassadeur de Côte d’Ivoire à Tunis, Ibrahim Savane, a déclaré que 287 personnes dont 21 enfants en bas âge avaient été rapatriées jeudi à Abidjan à bord d’un avion affrété par Ethiopian Airlines.

Avec les derniers départs, un total de 1 053 Ivoiriens ont été rapatriés de Tunisie depuis le début de cette opération.

Le 21 février dernier, le président Tunisien a accusé les immigrés d’Afrique subsaharienne de provoquer une vague de “violence et de criminalité”, affirmant qu’ils visaient à “changer la composition démographique” de la Tunisie et à la séparer des mondes islamique et arabe.

Ce pays d’Afrique du Nord de 12 millions d’habitants accueille environ 21 000 migrants d’autres régions d’Afrique, soit 0,2 % de la population.

Dans les jours qui ont suivi le discours de Saied, les migrants avaient signalé une recrudescence des attaques racistes et beaucoup avaient été expulsés dans les rues par des propriétaires craignant de lourdes amendes ou une peine de prison pour les avoir logés.

Ceux qui travaillaient de manière informelle dans la construction et d’autres secteurs ont également perdu leur emploi, et des milliers de personnes se sont précipitées vers leurs ambassades pour être rapatriées.

Contrairement aux Togolais, les Ivoiriens peuvent entrer en Tunisie sans visa et environ 7 000 y vivent. Selon les autorités, un peu moins de 3 000 Ivoiriens se sont inscrits auprès de l’ambassade pour être rapatriés.

Alors que certains migrants partent étudier, beaucoup utilisent la Tunisie comme tremplin pour tenter d’atteindre l’Europe par la mer. Cela a également conduit les gouvernements européens à faire pression sur Tunis pour freiner le flux.

Les médias rapportent qu’au moins trois naufrages meurtriers de bateaux transportant des migrants, dont de nombreux Ivoiriens, ont été enregistrés au large de la Tunisie depuis début mars.

4 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
4 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
SophieBruxelles23
SophieBruxelles23
March 26, 2023 12:30 pm

Comme les maghrébins (tous) ne supportent pas l’odeur de nous autres africains, ils devraient en tirer toutes les conséquences en se retirant de toutes nos institutions (UA, CAN…). Mieux encore, ils devraient quitter le continent africain et retourner chez eux au Moyen-Orient.

El Niño
El Niño
March 26, 2023 3:44 pm

Tous les pays voisins ont réussi a rapatrier leurs ressortissants de la Tunisie raciste.

Tous, sauf Faure-Kopé. Ici, on attend toujours les instructions personnelles du Rienfaiteur de président Faure.

Soli Toqué et Sot
Soli Toqué et Sot
March 26, 2023 5:41 pm
Reply to  El Niño

Sur 12 millions d’habitants en Tunisie, il n’y a que 21 000 immigrants d’Afrique subsaharienne et ce facho de Kais Saied parle de menace démographique???
Mon Dieu, on est vraiment maudits en Afrique!!! Mais trouve même que 21 000 noirs africains qui vont dans ce pays où les tunisiens eux-mêmes vont en Europe ou en Amérique, c’est trop !!! AUCUN AFRICAIN NE DEVRAIT METTRE LES PIEDS DANS PAYS ARABES QUI SE CONSIDÈRENT DÉVELOPPÉS ALORS QU’ILS SONT AUSSI PAUVRES QUE LES AUTRES PAYS AFRICAINS!!
Africains subsahariens, RESTEZ CHEZ VOUS, ON EST MIEUX CHEZ SOI !!!

Katimbo
Katimbo
March 26, 2023 9:34 pm

Moi, je souhaite à ce sénile de Kais Saied avec sa face hideuse et ses yeux vitreux, on dirait un mort vivant, de faire une crise cardiaque pour rendre un grand service à l’humanité.
Pauvre momie.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.