25 C
Canada
Sunday, April 14, 2024
Accueil ACTUALITES Burkina Faso – Réactions à la "mobilisation générale"

Burkina Faso – Réactions à la “mobilisation générale”

Les habitants réagissent à la “mobilisation générale” décrétée par la junte militaire du pays afin de donner au Burkina Faso “tous les moyens nécessaires” pour lutter contre les attaques djihadistes qui se succèdent depuis le début de l’année.

La mobilisation a été déclarée au Burkina Faso afin de lutter contre les attaques terroristes qui se multiplient ces derniers temps.

Je pense que si tout le monde prend cette mesure à cœur, chaque citoyen du Burkina Faso la prend à cœur, on va réussir à lutter contre le terrorisme. Parce que si on n’a les yeux rivés que sur l’armée, ça va être compliqué” a déclaré Minoungou Irène, une étudiante étudiante interrogée à Ouagadougou. 

Je suis prêt à aller au front, je suis prêt à défendre mon cher pays, c’est tout. C’est en se battant qu’on pourra se libérer… parce que c’est comme si on était en captivité maintenant. C’est ça, c’est en se battant qu’on peut se libérer de cette captivité.” ajoute Abdoul Fayçal Dabré, également étudiant.

Dans la déclaration faite par la Présidence de la République, il a été annoncé que la mobilisation générale a été déclarée afin de lutter efficacement contre les attaques terroristes depuis le début de l’année.

La déclaration précise que l’objectif de la mobilisation est de définir un cadre juridique pour toutes les mesures à prendre dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Si aucune précision n’a été donnée sur les modalités de mise en œuvre de la mobilisation, certaines sources ont suggéré que l’état d’urgence pourrait être décrété dans les régions les plus touchées par le terrorisme.

Au Burkina Faso, l’un des pays les plus pauvres du monde, des groupes terroristes liés à Al-Qaïda et à DAESH au Mali voisin mènent des attaques fréquentes depuis 2015.

Plus récemment, 44 personnes ont été tuées dans des attaques contre deux villages près de la frontière nigérienne la semaine dernière, et 51 soldats ont été tués dans une autre attaque dans le nord en février.

En raison de l’augmentation des attaques, le chef d’état-major général a été changé au début du mois et Célestin Simpore a été nommé à ce poste.

Africanews

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.