25 C
Canada
Saturday, April 20, 2024
Accueil ACTUALITES Politique Togo-Sena Alipui au congrès statutaire de la CPP

Togo-Sena Alipui au congrès statutaire de la CPP

Le troisième vice-président de l’Assemblée nationale a représenté l’Union des forces de changement (UFC) au congrès statutaire de la Convergence patriotique panafricaine (CPP) tenu ce samedi à Lomé.

Sena Alipui, troisième vice-président de l’Assemblée nationale, conseiller spécial de Dr Gilchrist Olympio, président national de l’UFC, fait partie des personnalités politiques invitées au congrès statutaire de la CPP tenu ce samedi 27 mai au Petit Séminaire à Agoènyive (Lomé).

Le natif de Paris était donc parmi une brochette de présidents de partis politiques de l’opposition composés entre autres d’Abass Kaboua du Mouvement des républicains centristes (MRC), d’Innocent Kagbara du Parti démocratique panafricain (PDP), de Dr Georges Kuessan de Santé du Peuple, de Me Tchassona Traore du Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD), de Gerry Taama de Nouvel engagement togolais (NET), Me Abi Tchessa du Pacte socialiste pour le renouveau (PSR).

A ce rendez-vous, le parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR), s’est aussi fait représenter.

A l’issue de ce congrès, Adrien Beleki Akouete, en poste depuis le 21 novembre 2020, a été reconduit dans ses fonctions pour un mandat régulier d’une durée de cinq (5) ans.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
John AGBODO
John AGBODO
May 29, 2023 3:33 pm

Ce type est un allié du RPT/UNIR et c’est dommage que l’UFC, en perte de bons membres, s’est fait roulée dans la farine et choisie ALIPUI Sena comme deputé. Qui a bu boira, dit on.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.