25 C
Canada
Thursday, April 18, 2024
Accueil ACTUALITES Trafic de migrant, une source de « recrutement » des groupes djihadistes...

Trafic de migrant, une source de « recrutement » des groupes djihadistes dans le Sahel

Derrière l’émigration clandestine, se cachent des recrutements djihadistes. Ces révélations qui donnent des frissons sont du journal sénégalais Le Quotidien.

Dans son édition de ce lundi 28 août 2023, Le Quotidien révèle que « Le trafic de migrants cacherait des recrutements djihadistes. » Selon le journal sénégalais, agents-recruteurs de terroristes recrutent des candidats à l’émigration clandestine au profit des groupes djihadistes présent dans le Sahel.

« Au Sénégal, les recruteurs auraient investi certaines zones au niveau des endroits situés dans les départements de Podor, Matam, Kanel, Bakel, qui sont à cheval entre la Mauritanie et le Mali. Alors qu’en Mauritanie, ce sont les zones situées dans le département de Sélibaby et aussi dans certaines grandes villes comme Nouakchott évidemment qui sont touchées », assure Le Quotidien.

Les sergents-recruteurs ciblent aussi « des jeunes désœuvrés ou qui ont des emplois précaires » à qui ils « proposeraient » du travail avec des sommes d’argent assez importantes dans des pays étrangers, afin de « les pousser à céder à la tentation ».

Selon Le Quotidien, ces jeunes à la recherche du mieux-être finissent, malheureusement, dans la zone des trois frontières située entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger, et où écument des groupes terroristes. « Ce qui montre qu’il existe certainement des relations à un certain niveau entre les trafiquants de migrants et les groupes armés qui contrôlent des portions de territoire dans le Sahel », précise cette source.

A en croire Le Quotidien, les autorités chargée de la sécurité publique au Sénégal ont confirmé l’existence d’une telle situation. « (…) elles assurent que des actions sont menées pour les démanteler grâce au système de renseignement », lit-on.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.