25 C
Canada
Thursday, April 18, 2024
Accueil ACTUALITES Séisme au Maroc : Le Togo exprime sa sympathie

Séisme au Maroc : Le Togo exprime sa sympathie

Le Professeur Robert Dussey, Ministre des Affaires étrangères de l’Intégration régionale et des Togolais de l’extérieur, a réagi en réponse à la terrible catastrophe qui a frappé le Maroc hier soir.

“Les condoléances les plus sincères du gouvernement et du peuple togolais au peuple Marocain pour les victimes de ce tremblement de terre. Que ALLAH reçoive en paix l’âme des disparus et apporte réconfort aux parents des victimes”, a déclaré le chef de la diplomatie togolaise dans un X (tweet) ce samedi.

Un séisme de magnitude 6,8 a frappé le Maroc, faisant au moins 820 victimes, plus de 670 blessés, endommageant des bâtiments anciens et contraignant des résidents terrifiés à fuir leurs maisons pour se réfugier dans les rues.

La télévision d’État marocaine a rapporté le bilan des décès samedi, citant le ministère de l’Intérieur. Parmi les blessés, 205 étaient dans un état critique.

Les habitants de Marrakech, la ville la plus proche de l’épicentre, ont signalé l’effondrement de certains bâtiments dans la vieille ville, un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le ministère de l’Intérieur a appelé au calme en déclarant dans un communiqué télévisé que le séisme avait touché les provinces d’Al Haouz, d’Ouarzazate, de Marrakech, d’Azilal, de Chichaoua et de Taroudant.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.