25 C
Canada
Sunday, May 19, 2024
Accueil ACTUALITES Sénégal – La Cour de Justice de la CEDEAO déboute Ousmane Sonko

Sénégal – La Cour de Justice de la CEDEAO déboute Ousmane Sonko

Comme prévu, la Cour de Justice de la CEDEAO a statué ce 17 Novembre 2023 sur les 3 requêtes déposées par les avocats de l’opposant Ousmane Sonko dans sa bataille politico-judiciaire avec l’Etat sénégalais. Cette cour dont les décisions sont peu suivies par les Etats, a estimé qu’aucun droit de l’opposant n’a été violé par l’Etat du Sénégal.

Les avocats du natif de Ziguinchor avaient saisi la Cour de Justice de la CEDEAO à fin du mois de septembre dernier en estimant que leur client est victime de la violation de plusieurs de ses droits fondamentaux. Il s’agit entre autres du droit à un procès équitable, de la liberté de manifester, sa mise en résidence surveillée et son arrestation. Toutes ces demandes contenues dans l’une des 3 requêtes déposées auprès de la Cour de la Justice de la CEDEAO ont été rejetées par cette dernière.

Cependant elle a refusé de se prononcer sur deux autres requêtes, notamment la dissolution du parti d’Ousmane Sonko le Pastef et sa radiation des listes électorales dont les avocats demandaient la suspension.

L’avocat franco-espagnol Me Juan Branco, l’un des conseils d’Ousmane Sonko a réagi à cette décision de la Cour de Justice de la CEDEAO sur sa page X : « La Cour de justice de la CEDEAO donne blanc-seing à Macky Sall pour détruire son opposant. Elle approuve la dissolution du principal parti d’opposition. Elle ne se prononce pas sur la radiation. Elle s’érige en gardienne du pouvoir sur une mer de cadavres ».

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.