25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Sénégal – 21 candidats retenus après le contrôle des parrainages

Sénégal – 21 candidats retenus après le contrôle des parrainages

Vingt-et-un prétendants à la présidentielle du 25 février sur les 93 au départ, ont passé le cap du contrôle des parrainages. Le Conseil constitutionnel a désormais jusqu’au 20 janvier pour examiner le reste des pièces des dossiers et publier la liste définitive des candidats. Mais ce premier filtrage donne déjà un aperçu de qui pourrait être dans la course à la présidentielle

Le Premier ministre Amadou Ba, mais aussi les opposants Khalifa Sall et Karim Wade (et 6 autres candidats) avaient validé leurs parrainages dès le premier examen la semaine dernière. Douze autres ont été repêchés au rattrapage, parmi lesquels Idrissa Seck, arrivé second en 2019, mais aussi l’ex-ministre de l’Agriculture et dissident de la majorité Aly Ngouille Ndiaye. Ou encore l’ancien directeur de cabinet et très proche de Macky Sall, Mahammed Boun Abdallah Dionne. Et Malick Gakou, autre dissident de la majorité et ancien ministre des Sports.

Parmi les recalés, 3 anciens premiers ministre dont Aminata Touré qui n’a pas réussi à valider le minimum des 44 231 parrainages requis. Le grand absent de cette liste reste Ousmane Sonko, disqualifié pour dossier incomplet, mais trois de ses lieutenants ont validé cette première étape dont le plan B, Bassirou Diomaye Faye. Mais aussi Cheikh Tidiane Dièye, et l’ancien ministre Habib Sy parrainés par des députés de l’ex-Pastef.

Enfin deux femmes seulement ont passé ce premier cap des parrainages, la gynécologue Rose Wardini et l’entrepreneure Anta Babacar Ngom.

Reste maintenant l’examen des autres pièces du dossier, comme la preuve du paiement de la caution de 30 millions de francs CA, le casier judiciaire et la situation fiscale. Le Conseil constitutionnel a jusqu’au 20 janvier pour le faire et publier la liste définitive des candidats.

rfi

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.