25 C
Canada
Friday, May 24, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-La fin du régime cinquantenaire s’approche, veut croire Kohan Binafame

Togo-La fin du régime cinquantenaire s’approche, veut croire Kohan Binafame

Secrétaire national des Forces démocratiques pour la république (FDR),  Kohan Binafame reste convaincu que « Ce régime (togolais) immonde va tomber », dans des propos rapportés par Togoscoop.

28 janvier 2024. Devant un auditoire composé, essentiellement, des assoiffés de l’alternance, Kohan Binafame insiste pour dire que la fin du régime qui régente les Togolais devant une cinquantaine d’années est proche.

« Le régime RPT/UNIR va tomber. Il peut aller au ciel revenir, il va tomber », s’est-il enflammé. En guise de remobilisation de la base du parti incarné par Me Paul Dodji Apevon?

Toujours est-il qu’il précise par ailleurs que « toutes les causes justes finissent par triompher. Quel que ce soit le temps que ça prendra, quand une cause est juste elle finit par triompher… »

C’est parce que « ce régime est immonde » que les Togolais doivent « œuvrer » pour « qu’il tombe », a ajouté Binafame.

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Agon Picdagou
January 31, 2024 9:17 am

Des propos d’ivrogne!Individu pas sérieux.

Tony
Tony
February 2, 2024 2:00 am

OUI la fin de ce regime sanguinaire predateur Debout la peuple victime contre la barbarie criminel de l’unir Rpt… C’est la fin de la presidence a vie au Togo.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.