25 C
Canada
Wednesday, February 21, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-Pasteur Edoh Komi plaide pour une baisse du prix du ciment

Togo-Pasteur Edoh Komi plaide pour une baisse du prix du ciment

Le chantier d’implantation de la Cimenterie de la côte ouest-africaine (CimCo) roule en plein régime. Les travaux sont estimés actuellement à 70%.

Cette nouvelle cimenterie, filiale de la firme Cim Metal Group basée à Ouagadougou, est le fruit d’un investissement de 65 milliards FCFA, dont 20 accordés par la BOAD en prêt.

A pleine capacité, elle prévoit une production annuelle de 5 millions de tonnes de ciment (2,5 millions dans une première phase), destinée surtout au marché local, et de créer pas moins de 1500 emplois (dont 1000 directs).

Mais la question que le Togolais lambda se pose est si cette nouvelle usine de cimenterie viendra changer la donne en faveur d’une réduction du prix du paquet du ciment au Togo.

« Le Togo produit du clinker avec lequel le ciment est fabriqué WACEM et SCAN TOGO. Pourtant, le ciment au Togo est plus cher que dans les pays non producteurs. Comprenez-vous cela ? Même avec DANGOTE, les rumeurs ont fait état de la réduction du prix mais c’est le statut quo. Bientôt une nouvelle cimenterie et la suite ? », se demande Pasteur Edoh Komi.

Pour ce défenseur des droits de l’homme, il faudrait vraiment que les autorités togolaises revoient à la baisse le prix du paquet du ciment.

Notons que les trois cimenteries déjà présentes au Togo vendent le ciment à 81 000 francs CFA la tonne, soit 4 050 francs CFA le sac de 50 kilogrammes.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] Lire aussi: Togo-Pasteur Edoh Komi plaide pour une baisse du prix du ciment […]

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.