25 C
Canada
Saturday, June 10, 2023
Accueil ACTUALITES Togo-« Fovi Katakou, un symbole pour la lutte », dixit Nathaniel Olympio

Togo-« Fovi Katakou, un symbole pour la lutte », dixit Nathaniel Olympio

Togo : Fovi Katakou, un symbole pour la lutte

La libération de Fovi Katakou, jeune activiste togolais est une bonne nouvelle. Il est devenu par la force de son engagement, le symbole du refus de la jeunesse à se soumettre à la dictature.

Il faut s’en féliciter. Il incarne aussi, malgré lui, toute la répression que le régime inflige au peuple, sans empathie ni humanité. Courage à toi Fovi libéré !

Il est temps que le régime consente à libérer au plus tôt, tous les prisonniers d’opinion, comme Djimon Oré, Jean-Paul Oumolou et la centaine autres personnes.

Gamesu

Nathaniel Olympio

Président du Parti des Togolais

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Kagbelee
Kagbelee
December 22, 2021 9:50 am

ANALYSONS BIEN LES EVENEMENTS… PENSONS-NOUS QUE FOVI EST ‘SORTI DE PRISON”, PARCE QU’IL Y A UNE VICTOIRE QUELCONQUE ? JE PENSE PERSONNELLEMENT QUE L’ON L’A LAISSE ALLER A LA MAISON PAR HUMANISME. LES CHARGES SONT TOUJOURS CONTRE LUI… J’ESPERE QU’IL SAURA MIEUX EXPRIMER SES OPINIONS CONTRADICTOIRES A CELLES DES AUTRES, SANS ENFREINDRE LES LOIS EN VIGUEUR.

Kombate
Kombate
December 22, 2021 10:07 am

Mon frère tu parles des lois en vigueurs 🤣.Le togolais ne sait même pas qu il y’a des lois en vigueur au Togo,absolument pas .Pour eux la lutte c est leur grosse 👅
Injures, mensonges,parti pris même si la personne est sorcier une fois qu il haï Faure et son gouvernement ou les insultes la Ooooooh le sorcier devient automatiquement saint ou opposant puissant.C est ça le togolais.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.