25 C
Canada
Monday, July 4, 2022
Accueil ACTUALITES Téléphonie mobile, les tarifs 25 fois plus chers au Togo : Le...

Téléphonie mobile, les tarifs 25 fois plus chers au Togo : Le gouvernement complice de l’asphyxie de la population

Le Togo traine cette sinistre réputation de surtaxe de la population. Dans un pays où le pouvoir d’achat est le plus maigre, le gouvernement n’a aucune pitié pour cette majorité misérable de la population. Et La télécommunication fait partie des secteurs qui asphyxient davantage le peuple togolais.

Même dans les coins les plus reculés, chacun dispose d’un téléphone mobile pour la communication. Malheureusement, les deux téléphonies (Moov et Togocom) constituent le goulot d’étranglement. Le coût de la Communication est plus exagéré au Togo. Dans une étude publiée jeudi 03 février, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) a confirmé cette situation alarmante.

Dans cette analyse comparative opérée sur les offres mobiles (voix et data) et de fibre domicile, les résultats sont suffocants. Pour les offres hors forfaits, note le régulateur, « le Togo se classe enfin parmi les tarifs les moins élevés à la suite de la procédure de sanction pour non-respect de la non-différenciation tarifaire, qui a permis de baisser de 30% les tarifs inter-réseaux ». Cependant, poursuit-il, « le volume d’appels n’est plus que de 8% en moyenne chez les deux opérateurs et diminue chaque mois du fait de la montée en puissance des forfaits ».

En ce qui concerne les offres forfaits, « le Togo se positionne parmi les tarifs les plus élevés de la zone avec des tarifs jusqu’à 25 fois plus chers que le meilleur tarif de la zone” pour les forfaits 100% Data, et “jusqu’à 4 fois plus cher » pour les 100% Voix.

Sur les forfaits mixtes, les tarifs proposés par Togocel et Moov au Togo “se situent dans la moyenne régionale”.

Léger satisfécit en revanche au niveau de la fibre internet à domicile, où les tarifs s’inscrivent parmi les plus bas (pour les offres inférieures à 25 Mbps) et dans le trend régional à partir de 25 à 100 Mbps.

Quand bien même les opérateurs ont la liberté dans la fixation des tarifs de détail, l’Arcep les exhorte « à plus de responsabilité pour un accès des consommateurs aux services mobiles à un prix plus juste et raisonnable en vue d’accélérer le développement de l’économie numérique au Togo »

Cela fait plus de deux décennies que les consommateurs déplorent cette arnaque numérque sans suite.

La sortie de l’ARCEP, une institution étatique, a le mérite de conforter la position des Togolais qui n’en peuvent plus de cette injustice flagrante.

La télécommunication est le secteur qui fait gagner des millions à moindre coût car personne ne paie l’air. Personne ne roule à perte dans ce secteur.

Du moment où la nature a tout offert gracieusement, c’est inconcevable qu’on continue d’exploiter le peuple. Une situation qui ressemble fort à l’exploitation du phosphate au Togo qui n’apporte aucun dividende au budget national. Pourtant, la nature a tout offert gracieusement.

Que fait finalement le ministère de l’Economie numérique depuis lors ? Sur la base de cette étude de l’ARCEP, la ministre Cina Lawson doit vraiment agir pour soulager la population.

Kokou Agbemebio

Source : Le Correcteur

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
belphegor
belphegor
February 17, 2022 4:27 pm

Il n’y a que l’arrivée d’un grand groupe Télécom comme 3ème opérateur GSM qui pourra entraîner une baisse sensible des tarifs ainsi qu’une amélioration de la couverture et de la qualité du réseau….Le statut quo actuel perdurera tant que la ministre de tutelle et le régulateur continueront à tergiverser sur la mise en vente d’une troisième licence GSM car le duopole Togocom-Moov ne profite ni aux consommateurs ni même à l’état et que Cina Lawson ne vienne plus nous répéter comme il y a quelques années (à l’annulation pure et simple de l’appel d’offres pour la 3eme licence GSM qui avait suscité beaucoup d’espoirs de changement au niveau des consommateurs) qu’un pays d’un peu plus de 8 millions d’habitants a un marché trop “petit” pour 3 opérateurs, c’est entièrement faux car tout le monde a compris qu’il s’agissait à l’époque d’une politique protectionniste visant à pérenniser la suprématie commerciale de Togocom qui n’était pas encore partiellement privatisée.

belphegor
belphegor
February 17, 2022 4:33 pm

Il n’y a que l’arrivée d’un grand groupe Télécom comme 3ème opérateur GSM qui pourra entraîner une baisse sensible des tarifs ainsi qu’une amélioration de la couverture et de la qualité du réseau….Le statut quo actuel perdurera tant que la ministre de tutelle et le régulateur continueront à tergiverser sur la mise en vente d’une troisième licence GSM car le duopole Togocom-Moov ne profite ni aux consommateurs ni même à l’état et que Cina Lawson ne vienne plus nous répéter comme il y a quelques années (à l’annulation pure et simple de l’appel d’offres pour la 3eme licence GSM qui avait suscité beaucoup d’espoirs de changement au niveau des consommateurs) qu’un pays d’un peu plus de 8 millions d’habitants a un marché trop “petit” pour 3 opérateurs, c’est entièrement faux car tout le monde a compris qu’il s’agissait à l’époque d’une politique protectionniste visant à pérenniser la suprématie commerciale de Togocom qui n’était pas encore partiellement privatisée.
Ce rapport ne nous apprend rien de nouveau, le Togo est le plus mauvais élève dans le secteur télécom comparé à ses voisins de la sous-région car contrairement aux autres qui l’ont libéralisé depuis des décennies il est toujours resté adepte d’une politique protectionniste rétrograde qui lui porte préjudice à terme.

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022