25 C
Canada
Tuesday, January 31, 2023
Accueil ACTUALITES Togo – Société : Un plaidoyer pour inclure davantage les personnes handicapées

Togo – Société : Un plaidoyer pour inclure davantage les personnes handicapées

Jeudi, Lomé a accueilli un Forum de réflexion sur le plaidoyer pour l’inclusion des personnes handicapées. Un atelier organisé par l’ONG Christian Blind Mission (CBM) basée au Togo, de concert avec le Ministère de l’action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation.

Les travaux au cœur de cette rencontre, ont été de constater et évaluer les avancées au Togo en termes d’inclusion des personnes handicapées à travers la FETAPH. Outre cet aspect, elle a également donné lieu au partage d’expériences en termes de plaidoyer pour l’inclusion des personnes handicapées en Allemagne.

Et pour finir, le Forum a aussi abordé les perspectives pour plus d’inclusion des personnes handicapées au Togo dans les différentes actions de développement pour leur épanouissement total. Pour le Directeur de cabinet du ministère de l’Action sociale, M. Gani Koffi, ledit Forum a été organisé à juste titre.

 « Le présent atelier de plaidoyer vient à point nommé pour renforcer les mécanismes d’inclusion déjà mis en place par le gouvernement togolais et porté par les différents départements ministériels sans oublier toutes les bonnes actions de la société civile, des associations et le soutien technique et financier de nos divers partenaires. C’est le lieu pour moi, au nom de la ministre de l’Action sociale et travers elle au nom du gouvernement togolais d’adresser mes remerciements à tous les partenaires qui ne ménagent aucun effort pour venir au secours du Togo afin que les personnes handicapées trouvent leur place dans une société moderne. Le gouvernement reste déterminé à poursuivre et à trouver les réponses les mieux adaptées avec ses partenaires pour répondre aux préoccupations des personnes handicapées », a-t-il indiqué avant d’adresser à nouveau, ses sincères félicitations et encouragements à Christian Blind Mission (CBM).

Il faut préciser que les personnes vivantes avec un handicap au Togo représentent seulement  2, 2% de la population. Une estimation faite en 2015 après une étude démographique réalisée par l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED). Et malgré cette faible représentativité, ces derniers sont laissés en marge de la société. Un constat établit par Dr Rainer Brockhaus, CEO de Christian Blind Mission (CBM).

« Les personnes handicapées sont toujours très négligées au Togo. Et donc c’est très important pour nous d’avoir cet atelier et de toujours inclure les personnes handicapées dans notre monde. Elles ont besoin d’être vraiment inclus dans la société et avec la collaboration du gouvernement togolais, nous ferons tout pour que la situation des personnes handicapées soit toujours plus améliorée et surtout qu’elles soient intégrées totalement dans la société sur le plan économique et culturel », a-t-il indiqué.

Etaient présents à cet atelier Mme VERENA Bentele, l’ambassadrice CBM, M. Mbacke NIANG: Directeur régional CBM Afrique de l’Ouest et du Centre Mme Laure TAY: de la représentante résidente CBM (Togo Bénin Côte d’Ivoire) et du représentant de la GIZ (Coopération Technique Allemande) Togo.

Notons que Christian Blind Mission est une ONG chrétienne internationale et de développement à but non lucratif. Elle œuvre pour l’inclusion des personnes en situation de handicap depuis plus de 110 ans dans les régions les plus pauvres du monde (Afrique, Asie, Amérique Latine).

Présent au Togo depuis 1984, ses projets sont mis en œuvre dans une approche de durabilité dans diverses villes, en partenariat avec les institutions étatiques et organisations de la société civile à l’instar de la FETAPH, APROPHETO et bien d’autres.  

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Agon Picdagou
July 1, 2022 3:28 pm

Dans nos villages et campagnes, les handicapés prennent part, activement à la vie sociale. Ils sont ainsi cultivateurs, bergers, bouviers, potiers, tisserands, voire soldats, comme qui vous savez, muezzins qui appellent à la prière, et bien d’autres occupations de semblable nature.
C’est dans nos capitales, qui singent l’Occident, que tout se gâte! On veut nommer des handicapés aux postes de ministres et secrétaires d’État etc, comme en France par exemple…Et souvent, un scandale les rattrape, preuve pour certains qu’ils sont des hommes comme les autres! Or ce n’est pas ce côté qui est sollicité chez le ministre mais bien sa capacité de remplir la mission qui lui est confiée. Un ministre-handicapé, ou un handicapé-ministre ad libitum , peut-il le faire sans une assistance nécessairement coûteuse? Prenons le cas de monsieur le ministre français Damien Abad, accusé de viol ou tentative de viol par plusieurs femmes. Un cas très embarrassant pour ceux qui l’ont nommé ministre…

En définitive et pour ma part, point n’est besoin de nommer un handicapé au poste de ministre. Mens sana in corpore sano , tel devrait être la devise qui préside à la nomination de tout ministre.

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022