25 C
Canada
Tuesday, December 5, 2023
Accueil ACTUALITES Afrique – Bénin et Niger en front commun contre les groupes armés

Afrique – Bénin et Niger en front commun contre les groupes armés

Le chef d’État-major général de l’armée nigérienne a achevé samedi 12 novembre une visite de 48 heures au Bénin. Il est venu parler essentiellement des questions sécuritaires avec son homologue béninois, le général Fructueux Gbaguidi. La frontière qui sépare les deux pays longeant les eaux du fleuve Niger est confrontée à la menace terroriste. Alors que plusieurs incidents ont été signalés dans la ville béninoise de Karimama, les deux pays veulent combattre ensemble l’ennemi commun.

« Le Niger est un de nos meilleurs partenaires », s’est réjoui un haut gradé béninois pendant le séjour du général Salifou Modi, reçu avec toutes les honneurs. Le patron de l’armée nigérienne était accompagné par son chef des opérations, le colonel Issa Gabriel Roger.

Il n’y a pas eu de communiqué sur la visite, mais selon nos informations les deux armées vont travailler ensemble sur trois axes : la formation des personnels au combats en zones boisées, l’échange de renseignements en temps réel et leur exploitation de façon concertée, puis enfin l’intensification des opérations conjointes des deux parts du fleuve Niger.

En juillet 2022, le Bénin et le Niger avaient signé une convention de coopération militaire, mais son contenu n’a jamais été dévoilé. De bonnes sources, on apprend que le Niger appuie le Bénin en renseignement avec des vols d’avions ou de drone depuis plusieurs mois.

Le ministre béninois de la Défense explique que la lutte contre le terrorismen’est pas la bataille d’un seul pays.  

Source : rfi

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.