25 C
Canada
Tuesday, April 23, 2024
Accueil ACTUALITES Cameroun–Plus de 750 agents de l’Etat suspectés de malversations financières

Cameroun–Plus de 750 agents de l’Etat suspectés de malversations financières

Au Cameroun, il devient nécessaire de se questionner sur l’origine de la récurrente des scandales financiers. Autant les proches collaborateurs de Paul Biya que les simples fonctionnaires rivalisent d’ardeur pour détourner le plus gros montant. En ce début d’année, ce sont plus de 700 fonctionnaires qui sont mis en demeure de se présenter au ministère des Finances pour un audit de leur gestion.

C’est par un communiqué en bonne et due forme en date du 03 Janvier 2023, de la Présidence camerounaise qui invite illico presto plusieurs centaines de fonctionnaires camerounais avec leur matricule indiqué à se présenter pour se faire contrôler.

Le document émane précisément du  ministère délégué à la Présidence de la République chargé du Contrôle supérieur qui « invite les personnes dont les noms et matricules figurent dans le tableau ci-dessous, à se présenter de toute urgence, pour affaire les concernant, à la porte 127 du bâtiment A du Ministère des Finances à Yaoundé, à l’effet de rencontrer la Mission Spéciale de Contrôle et de Vérification des Services du Contrôle Supérieur de l’Etat dépêchée, sur Très Hautes Instructions du Président de la République, auprès de ce département ministériel et le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, en vue d’auditer la gestion des ressources issues des chapitres 65 et 94 ». ce sont exactement 756 fonctionnaires qui figurent sur cette liste.

Pour rappel, les lignes 65 et 94 dont il est question, servent respectivement à « couvrir les charges non réparties de l’État en fonctionnement », et à « assurer la disponibilité des fonds de contrepartie et couvrir les autres charges non réparties de l’État en investissement ». Plus concrètement, il s’agit d’un secteur où les malversations financières sont facilement réalisées.

Cet audit, est-il dit, commandé sur « les très hautes instructions du Président de la République » ne devrait-il pas s’étendre aux avoirs du « très haut instructeur » ?

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.