25 C
Canada
Saturday, March 2, 2024
Accueil ACTUALITES Guinée Equatoriale-Un fils Obiang fait arrêter un autre fils Obiang

Guinée Equatoriale-Un fils Obiang fait arrêter un autre fils Obiang

Suspecté d’avoir vendu un avion de la Compagnie aérienne nationale dont il est le Directeur Général, Ruslan Obiang Nsue, fils du Président actuel Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a été arrêté lundi et placé en résidence surveillée, sur les instructions du vice-président Teodoro Nguema Obiang Mangue, l’autre fils du Président.

L’annonce a été faite à la Télévision d’Etat ce mardi et ressemble déjà à une bataille à la succession au sommet de la Guinée Equatoriale dont le Président vient fraîchement d’être réélu pour un 6ème mandat de 7 ans.

En l’espèce, Ruslan Obiang Nsue qui dirige le « Ceiba Intercontinental », la compagnie aérienne nationale, aurait tout simplement et purement vendu un avion ATR 72-500 appartenant ladite compagnie à  « Binter Technic », spécialisée dans la maintenance aéronautique et basée à Las Palmas, sur l’île espagnole de Grande Canarie.

Déjà en fin novembre 2022, les autorités avaient ouvert une enquête « après avoir constaté la disparition de l’appareil ».

Son demi-frère et vice-président du pays, Teodoro Nguema Obiang Mangue surnommé Théodorin,  a indiqué par un tweet que « Ruslan Obiang a avoué qu’il était la personne qui a vendu l’ATR de Ceiba, je ne vais pas me laisser emporter par le familialisme ou le favoritisme, c’est pourquoi j’ai ordonné son arrestation immédiate et sa mise à disposition de la justice ».

Il faut rappeler que celui qui se fait « apôtre de la transparence financière », Théodorin, est lui-même sous le coup de plusieurs condamnations en France et en Angleterre pour des faits de corruption et biens mal acquis.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Neanderthal
January 18, 2023 7:38 am

Ou se trouve Obiang NGuema pour laisser ses fils a telle boulabaise. Le voleur qui ne veut point etre volé

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.