25 C
Canada
Sunday, May 19, 2024
Accueil ACTUALITES Elim CAN 2024 : Liste des pays qui n'ont pas de stades...

Elim CAN 2024 : Liste des pays qui n’ont pas de stades homologués

Dans le cadre de la cinquième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, CAN 2024, la Confédération Africaine de Football (CAF) a fait une mise à jour de la liste des pays qui n’ont pas de stades homologués par l’instance dirigeante du football sur le continent.

Selon la liste publiée cette semaine par la CAF, sur les 48 nations qui participent à ces éliminatoires, vingt-et-un pays ne disposent pas de stade répondant aux normes internationales sur leur territoire.

Plusieurs pays engagés dans les éliminatoires de la CAN 2024 ont ainsi été recalés par la CAF et seront contraints de disputer leurs prochains matchs « à domicile » dans un autre pays, en vue de la cinquième journée des qualifications qui démarre le 14 juin prochain.

C’est le cas d’Eswatini qui devra recevoir le Togo dans un autre pays, à l’instar du Burkina Faso lors de la troisième journée.

La liste des pays qui ne disposent pas de stades homologués pour les éliminatoires de la CAN 2024 (Journée 5):

Burkina Faso
Guinée
Gambie
Niger
République centrafricaine
Soudan
Sierra Leone
Rwanda
Ethiopie
Botswana
Burundi
Eswatini
Guinée-Bissau
Kenya
Lesotho
Libéria
Namibie
Soudan du Sud
Sao Tomé
Ouganda
Zimbabwe

Pour rappel, le prochain match du Togo comptant pour les éliminatoires de la CAN 2023 sera contre l’Eswatini le 18 juin 2023 à 15h GMT au Stade Mbombela, en Afrique du Sud.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.