25 C
Canada
Friday, March 1, 2024
Accueil ACTUALITES Libéria-Course présidentielle serrée : Weah et Boakai presque à égalité

Libéria-Course présidentielle serrée : Weah et Boakai presque à égalité

Dans le cadre de l’élection présidentielle du Libéria qui s’est déroulée le 10 octobre dernier, le président sortant, George Weah et le chef de l’opposition, Joseph Boakai, se trouvent dans une compétition électorale acharnée, selon les résultats provisoires publiés par la commission électorale ce dimanche.

George Weah, qui aspire à un second mandat, est confronté à une opposition unie dirigée par Joseph Nyumah Boakai, l’ancien vice-président du pays de 2006 à 2018.

Les résultats préliminaires montrent que George Weah détient une légère avance avec 43,80 % des votes, tandis que Joseph Boakai obtient 43,54 %. Ces chiffres proviennent des résultats compilés dans 72,92 % des bureaux de vote, selon les données fournies par la commission électorale.

Pour être élu président au premier tour, le candidat gagnant doit obtenir plus de 50 % des voix, une barre que ni Weah ni Boakai n’ont encore franchie.

George Tawlon Manneh Oppong Ousman Weah, qui a célébré son 57e anniversaire le 1er octobre 2023, est à la tête de la nation depuis 2018. Avant cette fonction, Weah a siégé en tant que sénateur du comté de Montserrado. En outre, il a connu une carrière de footballeur professionnel prolifique en tant qu’attaquant, carrière qui s’est achevée en 2003. Il est le premier ancien footballeur professionnel africain à devenir chef de l’État.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Tony
Tony
October 18, 2023 5:55 am

Voila les vrais elections presidentiels credibles et transparentes contrairement au Togo dont le perdent criminel Faure a toujours gagner les elections prefabriques par sa societe prive la CENI.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.