25 C
Canada
Tuesday, March 5, 2024
Accueil ACTUALITES Togo - Efficacité du vaccin Cevarix : La LCT exige des examens

Togo – Efficacité du vaccin Cevarix : La LCT exige des examens

Lundi, le ministère de la Santé au Togo a lancé une vaste campagne de vaccination à l’endroit des jeunes filles âgées de 9 à 14 ans dans le cadre de la lutte contre le cancer du col de l’utérus.

Cette campagne de vaccination (phase d’essai), met en avant le vaccin Cervarix que remet en doute certaines organisations de la société civile. La Ligue togolaise des consommateurs (LCT) bien qu’elle se rejouit de l’initiative, souhaite attirer l’attention du ministre en charge de la Santé, Moustapha Mijiyawa sur les conséquences de l’inoculation généralisée d’un vaccin essai aux jeunes filles, exige des examens sur l’éfficacité du vaccin.

“En effet, la santé des enfants doit être une priorité pour tout gouvernement. C’est dans cette optique que le gouvernement souhaite immuniser les jeunes filles contre le cancer du col de l’utérus. Ceci étant, toute mesure médicale les concernant doit être prise avec la plus grande prudence et précaution. Si les vaccinations de masse sont importantes pour faire face à certaines maladies redoutables, il est tout de même important de s’assurer de son efficacité, de sa sécurité et de son adéquation pour une tranche d’âge spécifique”, écrit la LCT au ministre.

“Dans le souci de rassurer les populations, nous exigeons que des examens qui tiennent compte de l’innocuité et de l’efficacité de ce vaccin soient faits par vos services compétents et que les résultats soient publlés afin de permettre aux parents de prendre des décisions éclairées concernant la santé de leurs enfants”, a ajouté l’organisation dirigée par Dr Emmanuel Sogadji.

Notons que la campagne de vaccination prend fin le 1er décembre 2023.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.