25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Togo - La dictature militaire des Gnassingbé a toujours eu une faiblesse...

Togo – La dictature militaire des Gnassingbé a toujours eu une faiblesse…

Dans une réaction relative à la deuxième lecture de la constitution, l’écrivain togolais Ayayi Togoata APÉDO-AMAH remet en question la légitimité de cette démarche et affirme que le véritable problème du Togo réside dans le pouvoir usurpé et corrompu des Gnassingbé, plutôt que dans le besoin d’une nouvelle constitution.

Lire sa réaction!

DEUXIÈME LECTURE DE LA CONSTITUTION BIDON OU DEUXIÈME DICTÉE ?

La dictature militaire des Gnassingbé a toujours eu une faiblesse par rapport aux lois et à la Constitution parce ce qu’elle n’y a jamais cru en bonne tyrannie digne de ce nom.
La Constitution dans une dictature est un chiffon de papier. Quand elle arrange, on s’en réclame; dans le cas contraire, elle est piétinée voire annulée.

Qu’une assemblée nationale RPT totalement illégitime en vienne à gommer une Constitution pour en écrire une autre en catimini, sans débats publics, sans consultation du peuple, est l’expression du peu de considération que ces gens accordent au peuple et au droit.

Face au mécontentement, à l’indignation du peuple souverain vis-à-vis de cette escroquerie politique grotesque et méprisable, le président de fait ordonne à ses députés d’aller relire et récrire le texte. Comme des élèves de l’école primaire, leur maître leur a fait une dictée; le résultat est nul. Il faut la refaire, la maudite dictée.

A-t-elle été mal dictée ou bien les élèves étaient trop incompétents ? Comment peut-on récrire un mauvais texte ? Ce texte doit être supprimé et jeté à la poubelle comme un chiffon de papier.

Les menteurs nous disent qu’une nouvelle constitution est nécessaire pour une meilleure gouvernance, un apaisenent de la vie politique. Mais ne savent-ils pas que ce sont eux le problème du Togo ? Un problème ne peut jamais être sa propre solution. Depuis que les Gnassingbé ont pris le pouvoir, la tension sociale essentielle au Togo, c’est l’illégitimité du pouvoir usurpé et corrompu sur fond de violence et de violations des droits de l’homme.

Avec son bilan de misère, de mauvaise gouvernance, de culture de l’échec, tout ce que le peuple togolais demande à Faure Gnassingbé et à son régime détesté, c’est de lui remettre le pouvoir. Pas de faire faire des dictées aux dés pipés.

Ayayi Togoata APÉDO-AMAH

7 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
7 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Dealer!
March 31, 2024 4:30 pm

Vulgarité dépassant tout entendement. Ça se dit professeur ça et embauché par qui ? Tournesol oui!
Ça consomme régulièrement du canabis!

Akanga
Akanga
March 31, 2024 9:56 pm

Je suis sain d’esprit et je pense comme M. Togoata. Donc il n’ y a pas besoin de consommer du cannabis pour dire la vérité que crache M. Togoata. Et je m’en vais exprimer de manière beaucoup plus violente ce qu’il dit.
Cette demande de 2ème relecture, c’est Faure Gnassingbé qui demande à Faure Gnassingbé de relire un texte écrit par Faure Gnassingbé!
En langage militaire, ce que Faure Gnassingbé vient de faire s’appelle un repli tactique. Car Faure Gnassingbé n’est pas un lion qui rugit. C’est un félin qui rode, un félin qui a toujours rodé pendant ces 20 dernières années.
Il suffit d’observer son rire pour découvrir un individu, un monstre sournois et manipulateur. Le Prince de Machiavel a besoin de roder autour de la proie et de lui sauter dessus au moment opportun. Malheur à celui sert encore ce prince.
C’est pourquoi les togolais auraient tort de baisser la garde, de rester moins vigilant.
C’est pourquoi je soutiens l’initiative du commandant Olivier A. qui appelle à un référendum géant. C’est comme s’il avait lu dans ma pensée.
Je pense que ce qu’on a vu c’est l’échauffement, puisque le match n’a pas encore commencé!

Warrants
April 1, 2024 7:30 am
Reply to  Akanga

Si vous étiez des gens crédibles ça se sauraient. Les insulteurs et autres moralisateurs de cette histoire sont de vrais comediens. Vous savez pertinemment que cette idée débattue à l’Assemblée nationale à long terme pacifiera ce pays mais vous connaissant il faut faire semblant d’énervement pour amuser la galerie. C’est dans votre nature avec votre pays à l’historique à caution. Bande d’incapables !

Warrants
April 1, 2024 8:56 am
Reply to  Warrants

… “Ça se saurait”. Correction

Akanga
Akanga
April 1, 2024 11:53 am
Reply to  Warrants

“Vous savez pertinemment que…” Apparemment vous avez décidé de savoir des choses à ma place. C’est un réflexe de tyran que de savoir des choses à la place des gens qui ne vous ont pas demandé de penser des choses à leur place!
Je ne me suis pas réellement prononcé sur le système politique parlementaire, car pour moi, le débat n’a pas commencé.

Car sur la forme, la procédure est viciée. Et les juristes admettront avec moi, qu’une procédure viciée sur la forme, rend caduque le fond de l’affaire. Donc ce qui est fait en ce moment dans toutes sortes de médias nationaux ou internationaux, c’est plus de l’agitation politique (même pas juridique).

C’est un problème conceptuel : Une assemblée représentative ne peut pas s’arroger plus de pouvoir, sans en avoir fait la demande au préalable, à celui de qui il est censé détenir ce pouvoir, à plus forte quand on connait le contexte qui a conduit les députés actuels dans une assemblée quasi-monocolore. Je demande à mon enfant de relever le courrier le soir, il ne faut pas qu’il se mette à écrire des courriers à ma place, sans m’avoir posé la question, et sans mon consentement explicite.

J’ai entendu l’autre jour le Prof. de droit Kokoroko dire dans un média que ce qui a été fait à l’assemblée n’est pas une modification de la constitution, mais un changement de constitution. Et j’ai entendu son compère Dr Trimua reprendre la même argumentation.

J’aimerais dire à nos 2 lascars, juristes de formation donc, d’arrêter la bêtise.

D’abord, pourquoi les 2 individus recherchent ce type de distinction ? Parce qu’ils ont bien compris que les députés actuels sont en pleine illégalité lorsqu’ils s’amusent au banditisme pendant que leur mandat a expiré. Puisque la constitution togolaise n’autorise pas la révision ou la modification, dans le contexte actuel.

Ensuite ils disent que la constitution togolaise ne prévoit pas de condition pour son changement. Encore une fois, c’est un problème conceptuel et de bon sens. Une constitution n’est pas censée être changée, remplacée. Aucune constitution au monde n’est censé prévoir son changement. Une constitution, une fois qu’elle est adoptée, est censée vivre, subir des modifications, dans une forme de consensus. Pour exemple, la constitution des USA qui doit avoir plus de 200 ans.

Quand tu écris une constitution, ce n’est pas pour la changer, mais pour éventuellement la modifier. Quand tu te maries, tu ne comptes pas divorcer le jour de ton mariage, sinon tu es un sorcier!

Les changements de constitution interviennent, vont intervenir:

-en situation de crise politique (récurrente ou non) appelant un nouveau consensus politique nécessitant un référendum,
-en situation de coup d’état qui crée donc un vide constitutionnel appelant une nouvelle loi fondamentale, etc.

Nos 2 lascars ont refusé de réfléchir depuis qu’ils ont quitté leur banc, c’est pourquoi ils restent dans la filouterie et la récitation juridique pour leur gagne-pain.
Ce genre d’attitude est contre-productive pour le genre humain, de façon générale.

Cliffhanger !!!
April 1, 2024 12:59 pm
Reply to  Akanga

Vous remettez en cause la légitimité des députés mais nulle part dans la Loi fondamentale rien ne leur interdit de légiférer, la continuité de l’État. Ils ont voté des lois y compris l’extension de 91 à 113 députés celà n’a pas attiré l’attention de vos petits cerveaux, institution que vous jugez illégitime alors que vous avez boycotté 2018.

En réalité ce qui se joue vous allez laisser vos haillons d’opportunistes populistes de village et montrer que vous aimez vraiment ce pays à l’Assemblée nationale avec des propositions y compris sur la sécurité et les frontières (filer) du pays qu’on vous a mal légué avec vos fantasmes panafricanistes. Toi toujours prêt à bavarder dans le vide, donne un seul exemple d’un pays qui ressemble au Togo, aucun y compris des individus de votre acabit. C’est dire !!
Certains d’entre vous reviendront un jour de leur cavale et fuite avec des papiers étrangers claironner nationalisme. Vous abusez trop de l’humanité. Nous vous avons à l’oeil vous ne tromperez plus personne dans ce pays.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.