25 C
Canada
Wednesday, December 1, 2021
Tags FESEN

Tag: FESEN

Togo, Guéguerre dans le secteur de l’éducation : La gouvernance par la peur, un goulot d’étranglement…

Après le mot d’ordre de grève observé par la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) les 3 et 4 novembre dernier, les sanctions sont tombées. Et Dieu sait si elles sont lourdes. 1 345 directeurs d’écoles ont été virés de leur poste. On se doutait que ce mouvement, suivi par de nombreux enseignants, malgré la sortie de Gilbert Bawara, ministre de la Fonction publique, et de Dodzi Kokoroko celui des Enseignements, qui ont déclaré l’illégalité de cette la grève, des représailles seront sorties. Mais pas aussi lourdement.

Togo-Education : 1192 directeurs d’établissements relevés de leurs fonctions

La décision du Prof Komla Dodzi Kokoroko, ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat sera sans appel. 1192 directeurs d’établissements du préscolaire et primaire public sont mis en disponibilité.

Togo-Grève des enseignants : Gilbert Bawara brandit des menaces

Les 3 et 4 novembre 2021, le secteur de l’éducation togolaise sera un peu paralysé. Les enseignants réunis au sein de la Fédération des syndicats de l’éducation Nationale (FESEN) prévoient observer une cessation de travail de 48 heures. Au niveau du gouvernement, l’on brandit des menaces pour dissuader les grévistes.

Togo–Education : La FESYNTET se désolidarise de la FESEN

Le mot d'ordre de grève lancé par la Fédération des syndicats de l’éducation Nationale (FESEN) les 3 et 4 novembre 2021 ne fait pas l'unanimité au sein des organisations syndicales du secteur de l'éducation au Togo.

Togo – Éducation : Les enseignants en grève les 2 et 3 novembre 2021

La Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) appelle les enseignants à observer une cessation de toute activité pédagogique durant deux jours, à compter du mercredi 03 novembre 2021.

Togo-Education : Une menace de grève par des syndicats

Les membres de la Fédération des syndicats de l’éducation Nationale (FESEN) laissent entendre qu’ils ne sont pas du tout contents de la position du gouvernement à l’issue de la rencontre du 30 septembre dernier.
- Advertisment -

Most Read