25 C
Canada
Saturday, May 21, 2022
Tags Grève de la FESEN

Tag: Grève de la FESEN

Gerry Taama : « A la FESEN d’obtenir la réintégration de ce reliquat »

Depuis quelques jours, les informations font état de la réintégration de certains d'entre les chefs d'établissements limogés dans le cadre de la grève organisée par la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) les 3 et 4 novembre 2021. Le leader du Nouvel Engagement togolais, Gerry Taama, régissant à cette nouvelle s'est félicité de cette décision du gouvernement. Il demande à la FESEN d'obtenir la réintégration du reste des chefs d'établissements.

Togo–Éducation : La STT demande une réparation de torts aux chefs d’établissements

La Coordination de la Synergie des travailleurs du Togo (STT) exige du ministre de la Fonction publique, Gilbert Bawara, la réparation de l’injustice causée par la décision de son collègue des Enseignements primaire et secondaire, Dodzi Kokoroko à l’endroit des 1345 chefs d’établissement sanctionnés.

Togo–La FESEN sursoit à la grève ce mercredi

La Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) n'ira pas en grève comme annoncé les 10 et 11 novembre 2021. L'organisation a décidé de surseoir ce débrayage en raison de l'intervention du minsitre togolais de la Fonction Publique, du Travail et du Dialogue Social.

Togo-L’ASVITTO exige une relecture du Code du travail pour le rendre conforme aux normes internationales

Le bras de fer qui oppose le gouvernement aux enseignants, suite à la grève de 48 heures observée par la FESEN les 3 et 4 novembre derniers, n’a pas encore connu son épilogue. Surtout que le ministre de tutelle, Prof. Dodzi Kokoroko a révoqué au moins mille trois cent quarante-cinq (1345) directeurs d’écoles et entend prendre d’autres sanctions à l’endroit des grévistes.

Togo-Grève de la FESEN : Kokoroko menace de révoquer tous les enseignants grévistes

Après la grève de 48 heures observée les 3 et 4 novembre derniers, la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) compte reconduire le mouvement ces 10 et 11 novembre. Seulement, le ministre de tutelle Prof Dodzi Kokoroko ne veut pas entendre de cette oreille. Il menace de nouveau les grévistes.

Togo-La FESEN hausse le ton une autre grève les 10 et 11 novembre

Le bras de fer se poursuit entre les enseignants et le gouvernement. La Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) veut reconduire sa grève.

Nathaniel Olympio : “Je suis solidaire des enseignants abusivement maltraités”

La grève de la Fédération des Syndicats de l’Education nationale (FESEN) due au non-respect des engagements pris par le régime, a donné une nouvelle occasion au gouvernement de montrer la brutalité avec laquelle il administre les Togolais. Le ministre de la Fonction Publique et celui de l’Enseignement Primaire et Secondaire étaient à l’œuvre cette fois-ci.

Togo-Kokoroko fait sauter 1192 fusibles dans l’éducation pour garder la face!

Le ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l'artisanat, également président de l'Université de Lomé, le professeur Dodzi Kokoroko a pris jeudi un arrêté pour le moins curieux. En un seul coup, il met fin aux fonctions de 1192 directeurs de l'enseignement préscolaire et primaire dans les établissements publics du pays.

Togo-La FESEN exprime son soutien aux directeurs d’établissements sanctionnés

Jeudi, par arrêté N°1420 /2021/MEPSTA/CAB/SG/DRH, le ministre Prof. Dodzi Kokoroko a mis fin aux fonctions de 1192 directeurs d’établissements du préscolaire et primaire publics, sans raison précise. Dans un communiqué, le Bureau fédéral national de la Fédération des syndicats de l'éducation Nationale (FESEN) a exprimé son soutien à ces « camarades » sanctionnés.

Togo-Gerry Taama “…A quand une grève pour réclamer plus de bancs dans les écoles”

Le bras de fer entre les autorités en charge de l'éducation, de la Fonction publique et la Fédération des syndicats de l’éducation nationale suscite des réactions sur la toile. Pour le député Gerry Taama, le ton "belliqueux" et "va-en-guerre" des ministres Dodzi Kokoroko et Gilbert Bawara à l'encontre du débrayage de 48 heures lancé par les enseignants n'a fait que galvaniser ces derniers dans leur action. Tout de même, le leader du Nouvel Engagement Togolais a avoué qu'il est souvent déçu par les motifs d'appels à la grève de nos enseignants et demande à quand une grève pour réclamer plus de bancs dans les écoles?
- Advertisment -

Most Read