25 C
Canada
Sunday, November 28, 2021
Accueil ACTUALITES Togo-La HAAC décidée à en finir avec toute la presse critique

Togo-La HAAC décidée à en finir avec toute la presse critique

La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication est droite dans ses bottes. Elle trouve normale les multiples censures qu’elle inflige ces derniers mois aux médias privés togolais.

Les responsables de la HAAC sont finalement résolus à en finir avec tous les médias privés togolais qui dérangent. Ils l’ont fait savoir mardi lors d’une rencontre d’échange avec les responsables des organisations de presse, sur les fondements déontologiques et éthiques du journalisme.

A en croire ces bureaucrates de la HAAC, le milieu de la presse togolaise est devenu aujourd’hui un véritable « foutoir » où certains hommes de médias se croient tout permis. Et il est donc l’heure de sonner la fin de la récréation.

« Nous devons reconnaître que notre profession va mal, elle est en crise. La récréation est terminée. Certains journalistes doivent cesser de se considérer comme des intouchables qui ont le droit de piétiner impunément les règles du métier », a maugréé Pitalounani Telou, président de la HAAC.

Et d’ajouter : « Nous sommes inquiets parce que nous avons constaté que depuis la dépénalisation des délits de presse, il y a un laisser-aller qui s’est installé dans la profession. Nous avons constaté que certains journalistes sont devenus des intouchables, des activistes politiques, qui diffusent de fausses nouvelles ou qui les inventent tout simplement. Aucun respect des règles de déontologie et d’éthique de notre profession. Tout se passe comme si le journaliste était au-dessus de toutes les lois dans ce pays. Ce n’est pas normal qu’une certaine catégorie de journalistes se croit tout permis dans ce pays ».

Pitalounani Telou, du haut de sa position de président de la HAAC, n’a pas hésité à admonester les confrères journalistes présents à cette rencontre d’échange.

« Ce n’est pas la peine de venir tout le temps ici pour nous dire que vous n’êtes pas contents. Nous aussi, nous ne sommes pas contents de vous, parce que vous ne faites pas votre travail. Si vous le faisiez, je pense que nous ne serions pas à ce niveau. Vous ne pouvez pas seulement penser que la HAAC doit seulement protéger la liberté de la presse et laisser l’autre côté », a-t-il pesté.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la HAAC est décidée à en finir avec tous les médias critiques qui dérangent (souvent les pontes du régime). La liberté d’expression et de la presse va en prendre un sérieux coup, surtout que cette autorité de régulation des médias veut obliger les journalistes togolais à publier ou à se référer seulement aux communiqués de presse. Le comble, c’est que le journaliste togolais ne pourra plus jouer effectivement son rôle de lanceur d’alerte.

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Tanga
February 10, 2021 5:58 pm

Le togo produit du petrole? La presse a menti?
Nous sommes en 2021, le temps viendra plus ou tard ou la verite triomphera
sur le mensonge.

Citoyen
February 11, 2021 8:25 am

lorsque un membre de la HAAC affirme qu’un faussaire est une personne qui fabrique des faux billets, allez y comprendre ceux dont sont capables les membres de cette HAAC. je renvoie ce membre au dictionnaire Larousse pour y trouver la définition de ce mot.

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022