25 C
Canada
Thursday, April 18, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-Examen du DESCOGEF : L’ESA honore ses lauréats

Togo-Examen du DESCOGEF : L’ESA honore ses lauréats

Vendredi dernier, sept (7) lauréats issus de l’Ecole Supérieur des Affaires (ESA) se sont vus honorés et attribués des attestations de mérite, après avoir réussi l’examen du Diplôme d’Etude Supérieure de Comptabilité de Gestion Financière (DESCOGEF).

D’entame, il faut préciser qu’ils sont au total, 36 candidats de l’ESA à composer dans les épreuves écrites et orales à la session 2022 du DESCOGEF de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Et sept (7) d’entre eux ont donc décroché le diplôme. 

Pour le Fondateur-Directeur général de l’ESA, Dr Charles Birregah, c’est la réalisation de l’un de ses rêves en tant qu’expert-comptable.

 « Je me suis donné pour mission de former des experts-comptables. Aujourd’hui, nous avons les premiers lauréats…Ils vont rentrer en stage de trois ans et devenir des experts-comptables dont nos économies ont besoin. C’est une condition sine qua none pour le développement de nos entreprises et donc de notre nation. Nous invitons les jeunes à embraser ce métier », a-t-il indiqué.  

Le Président du Conseil scientifique de l’ESA, Prof. Octave Nicoué Broohm, présent à la cérémonie organisée pour l’occasion, n’a pas manqué de préciser qu’il s’agit d’un parcours exigeant que les récipiendaires ont pu réaliser. Et de poursuivre : « Ils sont arrivés à une étape décisive pour devenir expertcomptable. Nous célébrons cette réussite et nous témoignons à partir d’eux que c’est possible. Certes, un parcours exigeant, mais c’est possible au Togo ».

Quant aux récipiendaires, la réussite de l’examen du DESCOGEF marque la fin d’un parcours qui relance un autre.

« Il sera donc pour moi et pour mes camarades récipiendaires de ce jour, d’obtenir des stages sous l’encadrement d’experts comptables qui vont, pendant les 3 années de stage, nous conduire, nous guider et nous apprendre le métier et au terme de ce parcours, nous serons présentés une dernière fois aux examens finaux pour l’obtention du Diplôme d’Expert-comptable de l’UEMOA », a déclaré Thierry Komlan, représentant de la promotion.

L’expert-comptable, c’est le médecin des entreprises.

D’une pierre deux coups, Dr Charles Birregah a saisi l’occasion de l’évènement pour inviter l’Etat togolais à faire confiance aux experts-comptables afin d’investir davantage dans leur formation. Selon le Gérant Associé du Cabinet Audit Expertise Comptable (AEC), le taux élevé de la mortalité des entreprises est traduit par le manque d’experts-comptables.

« Les personnes morales que sont les entreprises, les PME et même les structures étatiques ont besoin de compétences des experts-comptables. A défaut, elles vont mourir. Voilà ce qui explique la mortalité élevée de nos entreprises si bien petites, moyennes et grandes. Et j’invite à cela l’Etat pour que la loi 2001-001 soit appliquée enfin que le guichet unique soit mis en place pour amener les entreprises à faire appel aux experts-comptables afin de réduire la mortalité des entreprises », a souligné le Directeur général de l’ESA.

Notons que le DESCOGEF est un diplôme qui sanctionne un cycle supérieur de formation d’une durée de 4 semestres à compter de l’année académique 2021-2022.  Il est organisé dans les établissements d’enseignement supérieur de l’espace UEMOA, agréés à cet effet par la CREFECF.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.